Le réchauffement climatique : L’effet de serre expliqué simplement

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vais te faire une petite explication que je prépare depuis longtemps.

En effet, je parle beaucoup de réchauffement climatique ici mais je ne t’ai jamais vraiment expliqué l’effet de serre. Peut-être que tu connais déjà son principe, mais ici, j’aimerais te l’expliquer un peu plus précisément sans pour autant te donner trop de détails pour ne pas t’embrouiller (c’est un processus très complexe qui implique des réactions chimiques particulières qui, même en les ayant étudiées et en étant passionnée par le domaine, j’ai du mal à comprendre parfois, donc moi-même je ne suis pas sûre d’être capable de rentrer dans les détails).

Gazàeffetdeserre.png

Répondons à quelques idées reçues pour commencer :

  • L’effet de serre est naturel ?

C’est complètement vrai ! L’effet de serre est un phénomène qui s’est mis en place naturellement avec la prépondérance du CO2 il y a des milliards d’années, il a permis l’apparition de la vie car les conditions (le -18°C que tu vois à gauche) ne permettaient l’apparition de la vie comme nous la connaissons. Avec des températures moyennes plus hautes, la vie a pu apparaître et se développer.

  • L’augmentation de la température est naturelle ?

C’est faux. L’augmentation de la température a pu être corrélée à nos émissions de gaz à effet de serre et elle est trop rapide pour que ce soit le fait d’évènements naturels.

  • L’augmentation de la température et après ? Des étés plus chauds et des hivers moins froids, pourquoi s’inquiéter ?

C’est aussi faux. L’augmentation de la température entraîne des phénomènes climatiques extrêmes qui n’iront qu’en s’augmentant. Ce à quoi il faut s’attendre, ce sont des étés plus chauds, certes, mais caniculaires ainsi que des hivers bien plus froids, malheureusement le réchauffement climatique est un cercle vicieux car :

plus il y a de gaz à effet de serre, plus la température augmente, plus la température augmente, plus les glaciers fondent, plus les glaciers fondent, plus ils libèrent des gaz à effet de serre de la période industrielle et des gaz encore plus vieux donc en somme plus il y a de gaz à effet de serre, plus il y a de gaz à effet de serre.

  • C’est dans des pays moins industrialisés que le risque est le plus fort.

C’est aussi faux. Le risque est le même partout. La montée des eaux va toucher tous les bords de mer et d’océans et les phénomènes climatiques extrêmes (cyclones, tempêtes, tremblements de terre etc) toucheront la planète entière et seront de plus en plus nombreux.

  • Il est déjà trop tard.

C’est faux ! C’est une excuse que certaines personnes se donnent pour ne rien faire ou alors ce sont des gens qui leur transmettent cette fausse information. La situation est urgente mais il n’est pas encore trop tard pour changer ses habitudes, surtout que si tu suis ce blog depuis longtemps, tu as sûrement déjà mis en place certaines astuces car elles te font faire des économies et sont bonnes à ta santé.

La plupart des éco-gestes sont aussi bons à ta santé et à ton porte-monnaie, si penser être éco-responsable te fait penser à ta santé et à ton porte-monnaie, pas de soucis, le tout c’est d’agir et vite !

  • Si on arrêtait toutes émissions de gaz à effet de serre, aujourd’hui, la température arrêterait d’augmenter.

C’est faux. Le CO2 et les autres gaz à effet de serre sont impliqués dans des interactions et dans des cycles qui font que si on arrêtait toute émission aujourd’hui, la température continuerait d’augmenter.

  • Les animaux vont finir par s’adapter à ce réchauffement climatique et arrêter de disparaître.

C’est complètement faux. Toute espèce a besoin d’au moins 100 ans pour voir une adaptation apparaître (c’est une phénomène aléatoire), l’augmentation de température est trop importante pour les animaux (et les végétaux, tous les êtes vivants sur Terre en somme) puissent s’adapter, ils font comme ils peuvent mais la perte de biomasse est considérable.

  • La transition énergétique coûterait chère.

C’est faux. Elle coûterait bien moins chère que ce que nous coûterait le fait de devoir lutter contre des phénomènes climatiques extrêmes, ainsi que l’arrivée de réfugiés climatiques dont les habitations seraient sous l’eau à cause de la montée des eaux. Elle coûterait aussi bien moins chère que de remplacer les abeilles pour la pollinisation et les autres espèces dont on a besoin pour assurer notre alimentation. Rien que l’action des abeilles se comptent en milliards d’euros !

Que faire alors ?

Il faut absolument réduire nos émissions de gaz à effet de serre que ce soit nos émissions directes (via le chauffage, nos moyens de transports) qu’indirecte via notre alimentation, notre consommation en général, nos achats mais aussi notre utilisation de l’électricité etc.

Source de l’image

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s