Produits chimiques ou produits naturels, pourquoi le débat peut-il être ré-ouvert ?

Aujourd’hui, 19 février 2019, c’est la journée internationale de la baleine. Pourquoi cette journée ?

Le combat pour la sauvegarde de la baleine et des autres mammifères marins n’est pas gagné d’avance, c’est pour ça, que chaque année, à l’occasion de la journée internationale de la baleine, on peut se poser la question d’où en sont leurs populations.

En 1982, la chasse à la baleine a pu être interdite à des fins commerciales cependant, des chasses massives soi-disant « scientifiques » sont encore organisées au Japon. De plus, des pays comme la Norvège et l’Islande qui n’ont respecté cette loi que quelques années puis, on utilisait une faille de la loi pour les uns ou ce sont carrément retiré Commission baleinière internationale pour continuer cette chasse, pour les autres.

Les baleines sont tuées dans d’atroces souffrances, on peut lire sur le site de l’Ifaw (fond internationale pour la protection des animaux) :

  • Les baleines sont souvent poursuivies jusqu’à épuisement avant d’être harponnées.
  • La plupart du temps, les harpons explosifs ne tuent pas immédiatement les baleines. Certaines sont ainsi harponnées plusieurs fois avant de mourir.
  • Blessées, les baleines harponnées sont tractées vers les navires où on les frappe encore à coups de harpons ou de carabines puissantes. Les baleines harponnées près de la queue puis hissées vivantes à la poupe des bateaux finissent par mourir de suffocation lorsqu’elles se retrouvent la tête plongée dans l’eau.
  • Les baleines peuvent ralentir leur respiration et leur rythme cardiaque. Ainsi, même si beaucoup paraissent mortes ou inconscientes, il est en fait probable qu’elles soient en train de souffrir horriblement.

Les baleines sont tuées au nom de la science, à une époque où nous avons les outils pour les étudier autrement. C’est surtout pour leur viande que les baleines sont tuées, donc.

Il y a plusieurs années, les baleines étaient tuées pour faire de l’huile de lampe, de la colle ou encore de la graisse. Aujourd’hui, tous ces usages peuvent être remplacés par des composés synthétiques et la chasse à la baleine reste donc une activité traditionnelle mais non nécessaire.

Cette problématique pose la question de faut-il toujours privilégier les produits naturels au détriment des produits chimiques pour notre santé ? Clairement, la réponse, ici, est non ! Dans ce cas précis, les produits synthétiques sont plus appropriés, surtout, que ce sont des utilisations esthétiques comme l’ambre grise qui est un produit de luxe de la parfumerie ou pour faire de la colle ou de la graisse.

La graisse de baleine était utilisée pour les cosmétiques à une époque, en 2013 encore on trouvait sur le blog de Vegactu, une référence à la présence de graisse de baleine dans nos cosmétiques, pourtant, celle-ci devait être interdite. (D’ailleurs je t’invite à lire l’article, tu pourrais être surpris du nombre de composés animales présents dans tes cosmétiques, d’où l’utilité de chercher des cosmétiques vegan ou cruelty free)

On peut lire sur Consoglobe (heureusement et malheureusement à la fois) : « La graisse de baleine, longtemps utilisée dans les rouges à lèvres et dans d’autres cosmétiques est aujourd’hui fort heureusement interdite. En revanche, certains rouges à lèvres contiennent du squalène, qui est de l’huile de foie de requin ! »

Sommes-nous tous devenus fous ?

 

Sources :

Ifaw France

Pourquoi sont-elles chassées ?

Journée internationale de la baleine

Vegactu

Consoglobe

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s