Comment commencer son potager ?

Tu veux commencer ton potager chez toi pour contrôler tes apports en produits chimiques à tes plantations ?

Voici quelques solutions qui te seront d’une grande aide !

Comment s'en sortir avec toutes ces plantes aux besoins différents ?
  • Penses à mettre des petites cartes indiquant quelle plante se trouve où et à quelle fréquence les arroser ! Tu peux soit trouver ces cartes lorsque tu achètes tes graines ou tu peux utiliser de petites ardoises à pic où tu écriras toi-même les informations pour te faciliter la culture.

 

  • Pense à mettre ensemble les plantes qui vont ensemble. Certaines plantes peuvent s’empêcher les unes les autres de pousser alors que d’autres s’aident mutuellement. Voici quelques exemples d’associations utiles.

 

  • N’hésite pas à utiliser des fruits et légumes en train de pourrir comme engrais pour tes plantations plutôt que de les jeter.

 

  • Pense à utiliser des répulsifs à insectes et à maladies. Des solutions naturels existent comme le purin de plantes qui apporte notamment les nutriments dont on a parlé plus haut mais aussi aide à renforcer les défenses immunitaires de tes plantes pour les aider à lutter contre les maladies et les nuisibles et permettent aussi la lutte contre ceux-ci. Attention par contre aux moustiques qui pourraient proliférer dans ces eaux stagnantes.

 

  • Autre idée, garder tes peaux de bananes (bios de préférence) qui en plus d’être une source de potassium peuvent être utilisées :
    1. Comme fertilisant (faire tremper les peaux de bananes 10 jours dans un récipient rempli d’eau puis filtrer. Mélanger ensuite un volume de ce liquide à 5 volumes d’eau et arroser les plantes avec)
    2. Pour éviter les vers de tes arbres fruitiers (suspendre des peaux de bananes sur tes arbres pour attirer les vers sur les peaux au lieu qu’ils aillent dans les fruits)
    3. Comme répulsif à pucerons et autres nuisibles (Couper la peau de bananes en petits morceaux et les enterrer dans les pots des plantes qui souffrent de nuisibles. Il est possible de les faire griller puis les mettre dans un petit pot au pied des plantes.

 

  • Faire son compost : je ne te le recommande pas si tu es en appartement car le compost est odorant surtout si tu y intègre tous les biodéchets qui peuvent y être intégrés. Pour éviter les odeurs trop fortes, tu peux y mettre seulement tes déchets végétaux mais cette solution est surtout utilisée en région parisienne pour les composteurs au pied des immeubles, pas sur les balcons des particuliers donc à toi de voir. Si tu as un jardin ou es en maison, voici un lien à suivre pour trouver comment faire ton compost.

 

  • Quelles sont les plantes que tu peux vraiment planter sur ton balcon ? Il existe des listes des aliments qui peuvent vraiment être cultiver en pot, pour ma part, je vais essayer de planter tous les aliments que j’aime sans respecter ce genre de listes car à part les arbres fruitiers comme les cerisiers etc qui ne rentreraient certainement pas sur mon balcon, je pense que quand on connaît les besoins d’une plante et qu’on fait ce qu’il faut pour que tout se passe comme dans la nature, il n’y a pas de raison que ça ne fonctionne pas. Peut-être que je me trompe mais le temps me dira ce qu’il en est ressorti !

 

Apprends à reconnaître de quoi ta plante a besoin !
Et apprends à y palier !
  • L’eau

Quand tu commences une culture, pense à bien te renseigner sur les besoins en eau de la plante et à faire en fonction de la météo (température et pluie).

Une plante qui manque d’eau aura à son pied la terre sèche car elle aura essayé de puiser toute l’eau possible dans son sol et l’extrémité de ses feuilles commencera à se dessécher (feuilles molles à croissance lente). A l’apparition de ses signes, il est souvent un peu tard.

Cependant si les feuilles sont molles, la croissance est lente MAIS les feuilles se couvrent de tâches brunes, c’est un excès d’eau qui est en cause.

Alors fais bien attention à la fréquence d’arrosage dont a besoin tes différentes cultures.

  • Le phosphore

C’est un nutriment indispensable à la croissance des plantes et plus il les aide à lutter contre le froid et les maladies.

Lorsque la plante est en manque de phosphore, elle aura un retard de croissance généralisée ou une coloration intense des feuillages avec un jaunissement ou un dessèchement de l’extrémité des feuilles.

Le phosphore peut se trouver dans la poudre d’os et en poudre déjà broyée dans les magasins de jardinage.

  • L’azote

Lui aussi est un nutriment indispensable à la croissance de la plante puisqu’il participe activement à la photosynthèse.

Lorsque la plante est en manque de calcium, les feuilles jaunissent et progressivement la croissance de la plante s’arrête.

L’azote se trouve dans la poudre d’os, dans les compostes de feuilles et les tontes de pelouses.

Attention si la plante absorbe trop d’azote, elle sera plus sensible aux maladies et risque de développer des feuilles à la place des fruits.

En culture traditionnelle, l’excès d’azote dans les terres peut venir polluer les cours d’eau environnant par lessivage (lors des orages). C’est une source de pollution importante des cours d’eau et des nappes phréatiques qu’il faut à tout prix éviter !

  • Le potassium

Le potassium aide à lutter contre les maladies, de plus, il favorise les réserves en amidon et en sucres (nécessaire à la production de fruits bien sucrés).

Une plante qui manque de potassium a le bout de feuilles et l’espace autour des nervures brunes/rouges.

Le potassium se retrouve dans la cendre de bois, les algues mais encore le pissenlit, les feuilles de chênes etc

Et aussi dans les peaux de bananes (bio de préférence), alors avant de les jeter, pense à regarder si tes plantes n’auraient pas de carence en potassium.

  • Le magnésium

Le magnésium est un constituant de la chlorophylle c’est pourquoi il joue un rôle très important dans la photosynthèse.

Son absence ou une trop faible quantité de magnésium entraînerait une déficience en chlorophylle qui se traduirait par des feuilles décolorées.

Pour corriger ce manque, on peut ajouter des aiguilles de pin.

Ce symptôme peut aussi s’observer quand les plantes sont en contact d’un sol trop alcalin (calcium) car l’alcalinité empêche la bonne assimilation du magnésium par la plante (qui peut se corriger par l’apport de compost de fumier, de déchets verts ou encore de feuilles mortes qui se dégraderont pendant l’hiver). De même, pour le potassium qui peut empêcher, si il est présent en trop grande quantité, la bonne assimilation du magnésium.

Tout est une question de parcimonie et ne t’avoue pas vaincu(e) si tu connais plusieurs échecs de culture avant de trouver les bons gestes.

  • Le calcium

Le calcium permet à la plante de pousser. Et c’est un très bon correcteur de pH si le sol est trop acide mais attention : il est facile de corriger un pH acide mais il est beaucoup plus compliqué de corriger un pH alcalin, alors, agis avec PARCIMONIE.

On observe le manque de calcium à l’aspect général de la plante. Si elle est mal formée, que son état est généralement dégradé et/ou les bourgeons qui prennent une teinte marron ou tombe, c’est qu’elle manque sûrement de calcium.

Pour y remédier, on peut ajouter des pierres à chaux broyée, de la corne broyée ou encore des coquillages, des coquilles d’oeufs broyées et même de la chicorée.

  • Le fer

Le fer joue lui aussi un rôle important dans la photosynthèse. De plus, il permet la circulation de la sève dans la plante.

Le manque de fer se traduit par jaunissement des feuilles et leur enroulement sauf au niveau des nervures.

Le fer se trouve sous forme de poudre en jardinerie mais aussi dans les pissenlits, la chicorée, les composts à base de plantain ou encore dans les orties.

  • L’ombre et le soleil

Si la plante ne fleurit plus et que les pousses n’aboutissent pas, c’est un manque de lumière. Au contraire, si les feuilles deviennent pâles, se couvrent de tâches sombres et sèchent c’est un excès de lumière.

Les autres membres de ma famille et mon potager
  • Pour nos amis les animaux, pourquoi ne pas faire ton potager surélevé si tu le fais sur ton balcon, pour éviter que nos amis les animaux viennent abîmer ou manger des plantes qui pourraient les rendre malade comme l’aubergine.

 

  • Pour les enfants, pourquoi ne pas utiliser le jardinage comme un moment familial pour leur apprendre la valeur des choses, d’où proviennent les fruits et les légumes (as-tu vu cette pub où on montre des fruits et des légumes à des enfants et qu’ils n’en reconnaissent pas la plupart ?) et l’importance de ce que l’on mange pour notre santé ? Et pourquoi pas, commencer à responsabiliser les plus grands en leur offrant un coin de jardin dont ils devront s’occuper seuls (pour avoir par exemple le droit de prendre un chat ou un chien)?

Petit conseil supplémentaire : Pense à filtrer l’eau que tu donnes à tes plantes surtout si tu as connaissance d’une trop grosse teneur en calcaire de celle-ci. Des moyens naturels existent pour filtrer l’eau du robinet naturellement.

Source :

Mieux vivre autrement-Recycler la peau de banane

Plus saine la vie

Mieux vivre autrement-Potager surelevé, hors sol

Mieux vivre autrement-Purin de plantes

Autour du naturel

Le compost

Corriger un sol alcalin

Eau et lumière

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s