L’ail, cet alié de notre santé

plant d'ailCet article fait parti des fiches plantations du Calendrier de Jardinage, où tu trouveras des informations sur ces plantes, une anecdote, des usages que tu ne soupçonnerais pas et la manière de le faire pousser (ses besoins, le moment de le planter et le moment de le récolter).

L’ail est connu pour prévenir les maladies cardiovasculaires mais ce que tu ne savais pas, c’est qu’il aiderait aussi à prévenir certains cancers et qu’il aurait des propriétés antiseptique, anti-inflammatoire, anticoagulant, antihypertenseur, chélateur (aide à lutter contre certains métaux et toxines), anticholestérol (d’où son action de prévention des maladies cardiovasculaires), antioxydant, antiallergique et on peut même lui attribuer des vertus aphrodisiaques. Il contient aussi un antibiotique naturel ainsi qu’un prébiotique (qui stimule la prolifération des bactéries bénéfiques de ta flore intestinale) qui favorise donc ta digestion.

Il contient des vitamines A, B1, B2, C et de la vitamine E (un anti-oxydant qui protège contre le vieillissement).

Originaire d’Asie centrale, il serait présent en région méditerranéenne et plus précisément en Egypte depuis 5000 ans.

Des extraits d’ail sont utilisés pour lutter contre le rhume pour le traiter mais aussi pour le prévenir. Il aiderait aussi à réduire les risques d’hypertension artérielle. Une consommation d’une gousse d’ail par jour aiderait à réduire de moitié les risques de cancer du colon, de l’estomac et du rectum. Les cancers du cerveau, de la gorge, du poumon, du sein et de la prostate seraient aussi réduits.

Pour finir, il permet de traiter certaines mycoses, notamment celle du pied.

En ce qui concerne sa culture, il peut être planté en Janvier, Février, Novembre, Décembre et peut être récolté en Juin et Juillet (quand son feuillage flétrit et sèche complètement).

Se cultive dans une terre ni trop argileuse ni trop sableuse (ni trop riche ni trop pauvre) à 15 cm de profondeur les gousses sur 5cm de sillon, la pointe (d’où sort la petite pousse) vers le haut. Puis reboucher le sillon, sans tasser ni arroser et voilà, le tour est joué ! En effet, son seul besoin est la lumière (enlève donc les mauvaises herbes à ses alentours), pas besoin de s’en occuper plus que cela. Il peut être récolter quand son feuillage flétrit et sèche complètement.

 

Source :

Source de l’image

Futura Sciences

Wikipédia

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s