Le régime flexitarien en questions

Tu en as peut-être entendu parler ces derniers temps, le régime flexitarien gagne du terrain, mais qu’est-ce que c’est ?

Tout d’abord, l’Homme (avec un H majuscule) est omnivore. C’est-à-dire qu’il mange à la moins de la viande et des légumes.

Bon, est-ce que son métabolisme est fait pour ça ou non c’est une autre histoire qui ne sera pas traitée ici.  Pourquoi je te dis ça ? Parce que certains végétariens et certains carnivores défendent respectivement leur mode de consommation comme étant celui qui convient le plus à l’Homme.

Donc parlons du régime flexitarien sans parler de celui qui convient le plus biologiquement à l’Homme.

En fait, les flexitariens, ce sont des personnes qui ne sont pas végétariennes mais qui se préoccupent de la planète et/ou du bien-être animal et qui décide de consommer moins de viande dans leur alimentation. Réduisant grâce à cela leur empreinte carbone (mais aussi leurs risques de maladies cardio-vasculaires car un régime trop riche en protéines animales augmentent les risques de maladies cardio-vasculaires) ? Ah oui ?

Oui en effet, quand il faut en moyenne 322 L d’eau pour faire pousser 1kg de légumes, il en faut 15 415L pour avoir une pièce de boeuf d’1kg. Pourquoi ? Notamment parce que la vache a besoin de bien plus d’1kg de nourriture pour arriver dans ton assiette, ça paraît logique.

eau_v3

Source de l’image

Et les carences, alors ? Il y a beaucoup de personnes qui pensent à ces problématiques mais qui sont freinés dans leur volonté de devenir complètement végétariens car ils ont peur des carences, les végétariens sont souvent vus comme des hippies pâles, en manque de protéines etc etc.

Cependant, ce sont des idées reçues car certains légumes contiennent plus de protéines ou de fer que la viande elle-même, comme les fèves.

Les autres nutriments essentiels se trouvent aussi dans les légumes et d’autres substituts. Il suffit par exemple, de consulter une diététicienne, en parler avec ton médecin ou de bien se renseigner avant de se lancer dans l’aventure.

Attention toutefois à ne pas imposer ce genre de régime aux plus jeunes. Il existe des cas de problème de santé, notamment chez des nourrissons dont les parents avaient modifié l’alimentation sans demander l’avis d’un médecin entraînant des carences pouvant amener à la mort de l’enfant.

Et le bien-être animal dans tout ça ? Beaucoup de scandales ont éclaté sur les conditions de vie des animaux et leurs conditions de mort, parfois abominables. C’est une réalité sur laquelle on essaye de fermer les yeux en se disant qu’il faut bien se nourrir… Il existe quelques alternatives pour manger de la viande sans faire (trop) mal à des êtres vivants, comme acheter des oeufs de poules élevées en plein air, ou encore les oeufs « qui ne tuent pas la poule » pour éviter de manger des oeufs provenant de poules enfermées par milliers dans de minuscules cages, entassées etc etc. Les oeufs « qui ne tuent pas la poule » leur garantissent une vie même après leur 18 moins où elles mettent à être moins productive. Mais… il n’en reste pas moins que pour les autres aliments, il n’existe pas vraiment d’alternatives et que le pire reste encore l’industrie laitière… dont on parlera la semaine prochaine ! (Un peu de suspens ;))

 

Publicités

There is one comment

  1. ellemanquepasdair

    Hello! Merci pour ce petit récap! Je suis super étonnée du nombre de litres d’eau pour produire les noix c’est énorme, j’aurais appris quelque chose.
    Belle soirée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s